Hes-so Valais
Menu

L'agriculture au service de la transition énergétique : une valorisation du petit-lait et des résidus de l'agriculture

Les producteurs de petit-lait se retrouvent aujourd’hui face à un grand problème de traitement et de mise en valeur de cette substance. De nombreuses laiteries et fromageries recherchent donc de nouvelles solutions pour évacuer leur petit-lait, considéré actuellement comme étant un déchet coûteux. Certains producteurs ont d’ores et déjà pris les devants en s’alliant à des STEP communales. Celles-ci évacuent ce déchet supplémentaire dans leurs eaux usées, d’autres ajoutent le petit lait à leur digesteur, dans le but de créer du biogaz réutilisé localement. D’autres fromageries et laiteries ont décidé d’investir dans une installation de revalorisation, afin de limiter les coûts de transports et augmenter leur autonomie énergétique.

De plus, l’Office Fédéral de l’Energie (OFEN) mentionne une sous-exploitation de la biomasse. L’enjeu est ici primordial, car nous n’arriverons pas à atteindre les objectifs prévus par le conseil fédéral pour 2050, sans utiliser toutes les ressources d’énergies renouvelables disponibles sur le territoire. Certes, il faut continuer à financer des recherches « technologiques », mais les laboratoires observent depuis plusieurs années que les potentiels identifiés dans le terrain sont largement sous-exploités et ne dépendent pas d’aspects techniques. Les problématiques rencontrées sont bien souvent issues de difficultés dans la mise en œuvre.

Grâce à ce projet mené par l'Institut Entrepreneuriat & Management, la branche agricole, en particulier laitière, aura une nouvelle alternative de valorisation pour le petit-lait dans le domaine énergétique. De plus, elle contribuera à cet intérêt national qu’est la production d’énergies renouvelables et proposera aux communes de traiter localement une partie de leurs déchets verts, en particulier pour les communes des vallées latérales qui sont éloignées des producteurs industriels de biogaz. En complément, le projet évaluera les valorisations énergétiques des engrais de fermes.