Hes-so Valais
Menu

Etudes de potentiel hydroélectrique

Micro-centrale de la Sionne

A la fin de l'année 2006, le Canton du Valais, plus précisément son Département de la santé, des affaires sociales et de l'énergie et son Département de l'économie et du territoire, a fondé le réseau de compétences BlueArk, cela avec l'aide de la Confédération au titre de la politique régionale. Dans ce cadre a été lancé, entre autres, un projet d'encouragement à la construction de mini-centrales hydroélectriques: chaque commune peut faire exécuter, à un prix très avantageux, une étude préliminaire concernant ses eaux. Ensuite, c'est à elle de choisir quelles suites elle veut donner à l'étude, et avec quels partenaires elle veut entreprendre une éventuelle construction.

L'institut a été chargé de réaliser ces études et de livrer aux communes qui participent à ce programme, une préétude sur le potentiel hydraulique exploitable. Le travail consiste à analyser les débits disponibles en fonction des périodes l'année, la topologie des lieux, en particulier la hauteur de chute utilisable, ainsi que les infrastructures existantes (conduites, bâtiments, raccordements électriques, etc.). L'étude fournit ensuite un avant-projet d'installation assorti de calculs estimatifs d'investissement et de rentabilité.

Cette démarche a rencontré un franc succès. Le canton a adressé son offre à 156 communes. 112 communes ont manifesté de l'intérêt pour une telle étude. A fin juin 2008, 30 dossiers avaient été étudiés, mettant en évidence un potentiel de 23 GWh/an, dont 18,5 GWh/an pour les 5 plus gros aménagements. Un investissement total de 20 Mio CHF permettait d'installer 5,6 MW électriques.