Retour à la page précédente
Analyse_situation_stephane_genoud

Pénurie d'énergie hiver 2022 - 2023

Portail "Pénurie d'énergie hiver 2022-2023"  

Analyse de la situation par l'équipe de Stéphane Genoud au 12.01.2023

Au regard de l’évolution des différents indicateurs à notre disposition (voir graphiques et explications ci-dessous), nous pouvons estimer que la sécurité d’approvisionnement en électricité de la Suisse pour l’hiver 2022/2023 est tendue. Des pénuries ne peuvent donc pas être exclues. Par contre, la situation pour l’hiver 23/24 est encore plus tendue. Tant que nous aurons un déficit énergétique et une dépendance au gaz russe, nous serons chaque hiver dans cette situation.

Cet avis est la conjonction de notre analyse et celle de l'Office fédéral de l'énergie OFEN, publié sur leur dashboard. La Confédération a pris conscience de l’importance de suivre les données énergétiques. C’est une bonne nouvelle. Nous allons prendre contact avec eux pour les encourager à compléter leur Dashboard en intégrant les autres données que nous traitons. Restera uniquement à faire un commentaire sur chaque graphique. 


Avec le soutien de la HES-SO 


Les indicateurs

1. L'électricité en Suisse

Prix d’électricité pour les 12 prochains mois

Peu de variation du prix pour le futur : Pas de changement notable par rapport à la semaine passée, car le prix d’électricité pour le ruban est toujours très élevé avec un prix sur les deux trimestres froids aux alentours de 450€/MWh. Les acteurs du marché sont donc toujours dans une vision de marché tendu pour l’année à venir, même en été, car les prix sont environs 10x plus élevé que les années 2017-2020.

Source : energyscan.engie.com

Nous voyons ici les prix spot des jours passés. Le Day-Ahead est en baisse très sensible, avec un prix minimum de 6.57 €/MWh, on croit rêver, non ? Bon cela n’est pas resté à des prix si bas, mais tout de même, le marché se détend vraiment. C’est aussi le cas des Quaters et des Years.

Source : energyscan.engie.com

Nous ajoutons les prix du Cal+1 des autres pays qui nous entourent. La tendance à la baisse est aussi présente chez nos voisins.

Source : energyscan.engie.com

Les imports nets de la Suisse 

Concernant les soucis que nous avons eu sur la fiabilité des données ne sont toujours pas résolues. Nous attendons des nouvelles des instances fédérales.

La petite semaine d’hiver que nous avons eu, montre l’influence du froid et de la neige sur les importations.

Source : energyscan.engie.com

La demande d’électricité en Suisse 

Les derniers chiffres de la consommation suisse sont très proches des maximas. La communication pour encourager à réduire la consommation n’a pas eu le succès espérer. Avec 2 à 4 % de résultat (hors variation climatique), nous avons encore du chemin à faire.

Le graphique suivant montre les consommations mensuelles suisses des années 2018 à 2022, issu du Dashbord de l’OFEN. Comme les données sont journalières, c’est plus intéressant.

Source : OFEN

Les Données annuelles sont certainement correctes, mais journalièrement, nous avons de gros doutes, après avoir pris contact avec les exploitants de centrales nucléaires. Nous espérons plus de transparence de Swissgrid.

Ce graphique montre la puissance générée par les réacteurs suisses pour les années 2017-2021 et pour l’année en cours. La production reste stable ces derniers mois et la petite baisse du 4 janvier est certainement encore un souci de données !

Source : energyscan.engie.com

La production hydraulique au fil de l’eau est supérieure à la production des années passées, liée aux précipitations de la semaine.

Ce graphique montre le niveau de production des centrales hydrauliques au fil de l’eau en Suisse pour les années 2017-2021 et pour l’année en cours.

Source : energyscan.engie.com

Toujours beaucoup de volatilité de la production hydraulique d’accumulation (barrages).

Ce graphique montre le niveau de production des centrales hydrauliques à accumulation en Suisse pour les années 2017-2021 et pour l’année en cours.

Source : energyscan.engie.com

Réserve hydraulique pour la Suisse 

Le niveau de nos réserves a dépassé les moyennes des 20 dernières années. Elles se stabilisent depuis les deux dernières semaines. C’est donc de bonnes nouvelles et cela éloigne la pénurie pour cet hiver.

Ce graphique montre le niveau des barrages en Suisse sur les années 2020-2021 et l’état actuel des réserves pour l’année en cours.

Source : energyscan.engie.com

2. Pénurie : les signaux de la France

Les prix de l’électricité en France aujourd’hui

Ce tableau donne les prix du marché de l’électricité avec les prix français.

On observe ici les mêmes tendances que pour les prix suisses : une baisse générale. 

Source : energyscan.engie.com

La production et les imports nets de la France

La France est redevenue un pays exportateur net.

Source : energyscan.engie.com

Les consommations françaises sont aussi basses.

Source : energyscan.engie.com

Puissance des réacteurs nucléaires français 

Toujours pas d’amélioration significative concernant la production nucléaire, qui augmente tout de même. 

Les graphiques suivants montrent la puissance générée par les réacteurs français pour les années précédentes, l’année en cours et la prévision pour le reste de l’année.

État au 31 mai 2022

Source : energyscan.engie.com

État au 08 décembre

Source : energyscan.engie.com

État au 13 janvier.

Source : energyscan.engie.com

La progression de la production nucléaire française est une bonne nouvelle et en plus les prévisions ont été tenues.

3. Pénurie : les signaux de l'Allemagne 

Les prix de l’électricité en Allemagne

Ce tableau donne les prix du marché de l’électricité avec les prix allemands.

Tous les prix +1 sont maintenant en baisse depuis la semaine dernière, comme pour la France et la Suisse.

Source : energyscan.engie.com

Exports de gaz russe vers l’Allemagne 

Ce graphique montre le niveau des exports de gaz de la Russie vers l’Europe sur les années 2016-2021 et l’état actuel des exports pour l’année en cours.

Ils sont toujours à zéro.

Source : energyscan.engie.com

4. Les réserves/stocks 

Stocks de gaz en Europe

Les stocks de gaz en Europe se remplissent à nouveau et noius somme proche des maximums 2016-2022.

Ce graphique montre le niveau des stocks de gaz en Europe sur les années 2015-2021 et l’état actuel, des stocks pour l’année en cours.

Source : energyscan.engie.com

La consommation de gaz est très basse

Source : energyscan.engie.com

Prix du gaz en Europe 

Nous vous affichons les prix du gaz TTF qui est l'indice de prix Neutral Gas Price moyenne agrégée de tous les traides exécutées sur les contrats Spot entrant en livraison pour un jour de livraison donné ("D").

Tous les prix sont à la baisse par rapport à la semaine passée.

Source : energyscan.engie.com

Source : energyscan.engie.com

Les importations européennes de gaz liquéfié (GNL)

Les réserves de gaz sont remplies par les GNL. Les importations de GNL sont toujours très hautes, mais pas suffisamment pour compenser les hausses de consommation, car on a dû puiser dans les stocks. 

Ce graphique montre les importations de GNL de 2014-2020 et l’état actuel, au 13 janvier.

Source : energyscan.engie.com

Les prix du GNL sont en baisse en Europe, avec une stabilité du Brent.

Source : energyscan.engie.com

Les importations totales de GNL en Europe

Ce graphique montre les capacités d’importation sur les années 2014-2021 et l’état actuel, au 15 décembre.

Les importations de GNL sont toujours très élevées.

Source : energyscan.engie.com

5. Prévision météorologique

Ce graphique montre la production éolienne pour l’Allemagne pour les semaines précédentes et les prévisions pour les 2 semaines à venir. 

Du vent...

Source : energyscan.engie.com

Ce graphique montre la production photovoltaïque pour l’Allemagne pour les semaines précédentes et les prévisions pour les 2 semaines à venir. 

…du soleil…

Source : energyscan.engie.com

…et pas de froid. Nous avons vraiment de la chance d’avoir des conditions si clémentes.

Source : energyscan.engie.com



Derniers articles de presse du 05 au 12 janvier :