Retour à la page précédente
Laurence Nicolay

La matière grasse la plus consommée au monde

Si l’huile de palme est la matière grasse la plus consommée au monde, elle est aussi très controversée. Qu’il s’agisse de préoccupations environnementales (monoculture, déforestation, protection de la faune) ou sociales (mauvaises conditions de travail), cette huile ne cesse de faire débat. Et pourtant elle reste très répandue dans les productions industrielles… Pourquoi ?

Difficile de s’en passer

L’huile de palme, extraite du fruit du palmier et produite à plus de 80% en Indonésie et en Malaisie, c’est un peu l’huile à tout faire. Elle est surtout imbattable au niveau du coût et du prix de revient d’un produit, c’est pourquoi elle est tant appréciée par les industriels.  

Explications de Laurence Nicolay, professeure à la HES-SO Valais-Wallis

Laurence Nicolay, professeure de la filière Technologie du vivant, s'est exprimée à ce sujet dans le Point J, podcast de la RTS. Elle explique que pour l'instant, il est difficile de la substituer technologiquement, même si des alternatives sont à l'étude :

« Pour l’usage alimentaire qu’on en fait, c’est une huile qui a des propriétés très intéressantes ; c’est une huile qui est en grande majorité saturée, donc avec des acides gras saturés. Selon la structure, ces molécules sont plus stables, à la chaleur ou à l’oxydation. On les utilise beaucoup dans des applications alimentaires ou dans des produits qui peuvent être chauffés. Elles ne rancissent pas beaucoup par rapport à d’autres huiles qui sont très bonnes pour la santé... ».

Écoutez l'intégralité du Podcast : 


Bachelor Technologie du vivant