Retour à la page précédente
photo-BRNet-33_3

Le projet intitulé "Hand in hand" vise à mettre en évidence le lien entre la perception du corps, plus précisément de la main, et la capacité à effectuer des mouvements efficaces. Ce projet entre dans la stratégie de l'Institut Santé pour favoriser la recherche translationnelle, entre recherche fondamentale et recherche appliquée, voire clinique. 

La division « Sciences humaines et sociales » (division 1) du Conseil national de la recherche (FNS) a décidé de soutenir le projet de Michela Bassolino, professeure-assistante à l’institut de la Haute Ecole de Santé de la HES-SO Valais-Wallis. Un subside de recherche sur quatre ans a été accordé afin de financer le groupe de recherche (composé d’une post-doctorante en neuroscience, d’une assistante de recherche en physiothérapie, une technicienne) ainsi que les coûts de recherche.

Des résultats de plusieurs laboratoires ont révélé des distorsions perceptives systématiques de la dimension de la main, perçue comme plus large et plus courte que sa taille réelle, même chez les participants en bonne santé. Ce résultat semble en contradiction avec le rôle de la représentation perceptive de la main pour effectuer des mouvements de main rapides et efficaces. Donc, comment notre cerveau pourrait-il utiliser une représentation de la main fortement déformée lors de la planification du schéma moteur en gardant comme objectif d’effectuer des actions manuelles optimales ? Pour répondre à cette question, le groupe utilisera diverses techniques telles que la cinématique, l'imagerie par résonance magnétique, la stimulation magnétique transcrânienne et la réalité virtuelle chez des sujets en bonne santé.

Le projet représente une étape théorique nécessaire dans le domaine et il permettrait de fournir des explications essentielles au phénomène de distorsions de la perception de la main systématiquement observé. Ceci pourrait soutenir les innovations de neuro-réhabilitatives et neuro-technologiques pour les patients souffrant de troubles moteurs et corporels.