Retour à la page précédente
Alain Imboden, responsable de la filière Tourisme

Malgré la fin des restrictions sanitaires, la Suisse a du mal à faire revenir les touristes étrangers. Suisse Tourisme compte un tiers de nuitées en moins lors du trimestre dernier comparé à 2019. Comment reconquérir ce marché ? Pour quelles raisons la Suisse n’a-t-elle pas séduit les voyageurs cette année ?

Interview d’Alain Imboden, responsable de la filière tourisme de la HES-SO Valais-Wallis dans l'émission Forum de la RTS. Source : RTS

Selon Alain Imboden, ce phénomène ne concerne pas seulement la Suisse, mais les destinations européennes dans leur ensemble qui n’ont pas non plus atteint leurs objectifs en 2022.

Cela s’expliquerait notamment par le tourisme domestique encore fortement pratiqué et les craintes persistantes des voyageurs vis-à-vis de la situation COVID dans leurs destinations. Concernant le manque de touristes venant de pays lointains, il relève l’impact des restrictions au voyage imposées par les pays asiatiques. Il note cependant une tendance à la hausse concernant les touristes venant d’Amérique du Nord. Enfin, les conditions difficiles que connaissent les compagnies aériennes, particulièrement touchées par la pandémie, a rendu le déplacement plus difficile.

« Le tourisme urbain est en recul partout. Pas seulement en Suisse, mais quasiment dans tous les pays du monde. »

L’interview se poursuit au sujet de la baisse de fréquentation des villes suisses. La Suisse n’aurait-elle pas trop misé sur une communication orientée nature et paysage ? Alain Imboden nous explique quelles sont les causes de cette baisse d’intérêt pour les villes et nous livre son avis sur la campagne de communication visant à booster le tourisme urbain en Suisse.

La situation va-t-elle s’améliorer ou ne faut-il pas accepter que le tourisme n’est pas le meilleur atout de la Suisse ?

Pour le responsable de la filière, le tourisme reste un atout pour la Suisse. Il préconise la mise en avant des forces de la destination notamment sa grande qualité de prestations et d'infrastructures et le fait que voyager en Suisse, c’est voyager de manière responsable.

Alain Imboden
Contact:
Responsable de la filière Tourisme, Alain Imboden