Retour à la page précédente
Faux visage_fake news

Le billet de Dylan Pfammatter

Il est étonnant de constater à quel point les gens se crispent quand je parle de la légitimité de l’écart salarial entre hommes et femmes. En l’espace de quelques secondes, je passe du mec sympa à celui qu’il ne fallait pas inviter. C’est un constat que je pose avec gravité aujourd’hui : il n’est plus possible de parler des problèmes liés à l’égalité hommes-femmes. Nous nous dirigeons en courant vers le développement d’une pensée unique très dangereuse.

Mon plus gros problème est le suivant : certains éléments chiffrés et rationnels existent et ne sont plus recevables par le grand public. Il n’est même plus possible de les énoncer sans être immédiatement taxé d’antiféministe primaire. Et pourtant ces chiffres sont véridiques. Prenons l’exemple des écarts salariaux. Ils existent, évidemment, mais cette différence s’explique par des facteurs objectifs tels que la position professionnelle, l’ancienneté ou le niveau de formation. D’ailleurs, une étude récente de l’Office fédéral de la statistique (OFS) le prouve. En voici un extrait : 

« L’écart de salaire expliqué est dû à des effets dits de dotation ou à des différences structurelles entre les parcours professionnels des femmes et des hommes : les femmes gagnent moins que les hommes, entre autres parce qu’elles sont plus faiblement représentées dans des postes aux exigences élevées et dans des postes de cadre, parce que leur niveau de formation reste encore un peu inférieur en moyenne, et parce qu’elles sont plus nombreuses que les hommes dans des branches à bas salaires. »

Pour une vraie égalité homme – femme, il est nécessaire que chacun accepte les arguments d’autrui, même si ceux-ci ne leur plaisent pas. Comme le disait Voltaire : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire ».

Dylan Pfammatter, étudiant HETS, 2e année, Cofondateur de l’association La Voix des Hommes


A la chasse aux Fake News avec notre application

Pour télécharger l'application Fake News du magazine hespresso de la HES-SO Valais-Wallis, suivez les liens ci-dessous:


Hespresso #4 en pdf

Cet article fait partie du 4e numéro du magazine Hespresso de la HES-SO Valais-Wallis qui porte sur la thématique des « fake news ». Plusieurs articles frauduleux ont été volontairement intégrés dans cette édition.