Retour à la page précédente
Quentin Nater alumni Informatique

À 24 ans, Quentin Nater vient de sortir son premier livre. Le Valaisan, alumni de la HES-SO Valais-Wallis, étudie actuellement à l'Université de Fribourg. Il passe surtout son temps libre à imaginer et écrire, tout en s'intéressant aux nouvelles technologies et à la science. Rencontre avec ce jeune écrivain prometteur. 

Quel a été votre parcours à la HES-SO Valais-Wallis ?

J’ai suivi le cursus d’Informatique de gestion à temps partiel, tout en travaillant le reste du temps dans un service informatique en tant qu’administrateur système.

Qu'avez-vous fait après l’obtention de votre Bachelor HES ?

À la suite de mon Bachelor, j’ai suivi une année intensive de passerelle pour suivre un Master en informatique à l’Université de Fribourg. Finalement, après une rencontre avec un professeur, on m’a proposé de suivre un cursus en neurosciences digitales.

Vous venez de publier un livre intitulé « La Guerre de l’hérésie – Livre 1 : S’estomper vers les ténèbres », pouvez-vous nous en dire plus ?

La Guerre de l’Hérésie est un roman d’heroic fantasy qui relate les aventures de Nate Ansicht, l’épéiste aux yeux d’argent, un mortel qui se retrouvera mêlé malgré lui dans les conflits des Dieux. Entre combats épiques, romance et drame, il devra lever son épée contre ses Dieux au nom de ses idéaux. Cette histoire fait partie de moi. C’est pourquoi je vous invite à découvrir mon univers.

Pensez-vous qu’il y a des correspondances entre le genre fantasy de votre livre et le domaine informatique ?

Totalement ! Finalement, les questions d’un monde de fantasy peuvent se mêler aux débats d’aujourd’hui. Avec l’informatique, on peut créer un nouveau monde. L’intelligence artificielle à elle seule représente une sorte de fantasy dans le cœur des gens.

Quand et comment avez-vous commencé à écrire ?

J’ai toujours été plongé dans mes mondes imaginaires. Un jour, vers mes 14 ans, pour suivre une sorte de logique dans mes aventures, j’ai noté sur une feuille des mots-clés pour ne pas oublier les trames de ces quêtes imaginaires. Doucement, les notes sont devenues des cahiers, puis un document Word et finalement, avec le temps, le livre a vu le jour.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

Je ne voulais pas oublier les aventures que j’imaginais. Puis j’ai commencé à coucher sur papier mes problèmes et mes sentiments. Finalement, l’écriture donnait une place légitime à ce monde qui était le mien.

Quelles sont vos perspectives après vos études en neurosciences ? Avez-vous prévu une suite à ce livre ?

J’aimerais devenir professeur en université afin de pouvoir effectuer des recherches sur l’intelligence artificielle, plus précisément sur la relation machine-humain, tout en enseignant à autrui.

J’ai prévu le scénario de 8 à 9 livres pour la Guerre de l’Hérésie. Actuellement, je suis en train d’écrire le 4ème livre. Si la chance me sourit, j’espère pouvoir sortir l’ensemble de la série.