Hes-so Valais
Menu
09-06-2021

Formation et carrière: l'alliance de l'excellence au coeur du Valais

« Retour
De gauche à droite: Kevin Cardoso, Gaëlle Giudice et Olivier Bertini, ancienne et anciens étudiants à la HEI © Lonza
De gauche à droite: Kevin Cardoso, Gaëlle Giudice et Olivier Bertini, ancienne et anciens étudiants à la HEI

Retrouvez sur ce lien l'article du Nouvelliste du 6 juin dernier sur les parcours trois de nos alumni auprès de notre partenaire stratégique, Lonza. 

Le partenariat stratégique conclut entre la HES-SO VALAIS-WALLIS et LONZA garantit la formation de main-d’œuvre qualifiée qui participe au succès des activités du fournisseur pour l'industrie pharmaceutique et biotechnologique à Viège. 

Sur le Campus Energypolis à Sion au sein de la HES-SO Valais-Wallis, la Haute Ecole d’Ingénierie (HEI) et ses trois filières (Technologies du vivant, Systèmes industriels et Energie et techniques environnementales) forme des ingénieurs aux compétences variées, à même de concevoir et de diriger des projets à la pointe de l’innovation. «Notre enseignement caractérisé par une proximité étroite avec le monde du travail garantit à nos étudiants d’acquérir non seulement des compétences reconnues, mais aussi une bonne employabilité dans des secteurs d'activités très variés. En assurant le lien entre formation pratique et théorique dans des domaines d’avenir, cette collaboration étroite avec Lonza est bénéfique au tissu socio-économique valaisan. Nos étudiants développent des connaissances pointues dans les biotechnologies, les énergies renouvelables, la gestion des réseaux multi-énergies et la mobilité électrique. Ces formations de qualité, proposées en bilingue dans toutes les filières et aussi en allemand en Biotechnologie, positionne le Valais comme pôle fort de la technologie de pointe» souligne Birgit Sievert, responsable de la filière Technologies du vivant à la Haute Ecole d’Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis. 

Quant à Lonza, qui investit actuellement énormément dans ces complexes de production high-tech dans le Biopark IbexTM, il est en recherche constante de personnel qualifié. «Ce partenariat de longue durée permet de former aujourd’hui les experts de demain et d’offrir de magnifiques opportunités notamment en termes d’emplois», explique Giovanni Gallo, responsable ressources humaines pour le site de Viège. La HES-SO Valais-Wallis et Lonza collaborent encore sur une offensive de formations continues pour le personnel du groupe chimique et pharma bâlois, ainsi que sur des projets de recherche avec un laboratoire commun.

De formidables opportunités
Pour preuve qu’étudier et faire carrière en Valais, c’est possible, Gaëlle Giudice, ancienne étudiante en Technologies du vivant, orientation Chimie analytique et Bioanalytique a été engagée en octobre 2020 par Lonza.

«Mon travail en laboratoire consiste à vérifier la qualité et la pureté des matières premières livrées sur site. Grâce notamment à ma solide formation pratique et les nombreux projets menés à laHEI, j’ai pu rapidement témoigner d’une certaine autonomie, une qualité fort appréciée à la Lonza. Parfaitement intégrée à l’équipe malgré que je ne sois pas bilingue, j’ai aussi très vite endossé de nombreuses responsabilités» explique la jeune femme de 24 ans originaire de Saillon qui n’a pas hésité à faire cette immersion totale dans une entreprise majoritairement germanophone qui lui assure de surcroît de parfaire ses connaissances en allemand. «J’ai opté pour ce métier d’avenir qui allie technicité et pratique par altruisme. Et chaque jour, je me réjouis de ce choix!»

 

Diplômé en 2017 de la filière bilingue Systèmes industriels option design et matériaux, Kevin Cardoso occupe un poste d’ingénieur de production depuis mai de cette année.

«En tant que responsable technique d’une installation de transformation de produits chimiques, je dois gérer la production de très gros volumes qui tourne 24h/24, 365 jours/an. Parallèlement, je collabore à de gros projets qui ont pour ambition par exemple d’augmenter la productivité, la sécurité ou l’hygiène. Même si chaque job a ses spécificités et que j’ai encore beaucoup à apprendre du terrain, j’applique quotidiennement mes acquis dans mon travail grâce notamment à l’option centrée sur la mécanique et la technologie des matériaux, mais aussi aux nombreux labos proposés à la HEI.» explique Kevin Cardoso qui conseille vivement aux futurs étudiants d’opter pour une formation bilingue, voir germanophone pour la Biotechnologie. «L’allemand permet d’ouvrir tellement plus de portes… Même si pour moi, c’était un challenge de postuler en Suisse alémanique, je suis tellement fier en tant que francophone de travailler chez Lonza.»

Olivier Bertini, diplômé en Technologies du vivant, orientation Biotechnologie, décroche fin 2018 le poste de Senior Manager en développement de culture cellulaire.

«Pour faire simple, cela consiste à créer des protéines thérapeutiques efficaces et robustes qui interviendront dans la fabrication de médicaments. Ce nouveau projet a débuté en même temps que mon engagement, fin 2018. C’est ce qui a rendu cette opportunité si unique, cela n’arrive qu’une fois dans une vie! A l’époque, nous n’étions que trois dans l’équipe qui compte actuellement dix-sept collaborateurs. Un gros travail de recrutement a été nécessaire mais qui a pu s’appuyer sur les qualifications des forces de travail de la HES-SO Valais-Wallis totalement en adéquation avec nos besoins» explique Olivier Bertini qui souligne aussi la grande capacité d’adaptation des étudiants issus de l’institution de formation et de recherche valaisanne. «En tant que manager, j’ai pu constater que leurs temps de formation étaient plus courts comparés aux nouvelles recrues issues d’autres universités. Le plus de la HEI? Offrir l’accès à un très large panel de technologies, tout en maîtrisant les détails!».