Hes-so Valais
Menu
31-01-2020

Robert Smith?, spécialiste en modélisation mathématique de maladies infectieuses en Suisse pour une conférence.

« Retour
Robert Smith?, spécialiste en modélisation mathématique de maladies infectieuses en Suisse pour une conférence. © GeoCoW
Robert Smith?, spécialiste en modélisation mathématique de maladies infectieuses en Suisse pour une conférence.

La HES-SO Valais-Wallis et l’université de Fribourg accueilleront des chercheurs suisses et internationaux renommés pour la première édition d’une conférence autour de la thématique des réseaux complexes (complex web). Cette rencontre dont l’objectif est de mixer les compétences et les approches se déroulera aux Diablerets du 2 au 5 février.

Des invités de renom 

Parmi les invités : Michael Bronstein professeur à l’Imperial Collège de Londres, responsable de la chaire Machine Learning et reconnaissance des formes et responsable de recherche chez twitter (Head of Graph Learning Research). Également très attendue, la visite de Robert Smith, professeur en modélisation de maladies infectieuses à l’université d’Ottowa qui a montré, en se servant de la modélisation mathématique, qu’en synchronisant les vaccinations dans les régions, il serait possible d’éradiquer une fois pour toute la poliomyélite. M. Smith? a publié près de 100 articles académiques, il a remporté un record mondial (Guinness world record) pour ses travaux sur la modélisation d'une invasion de zombies. Également présent le professeur Toshiyuki Nakagaki, chercheur au sein de l’Université d’Hokkaido et détenteur de 2 IgNobel Prize (2008-2010), prix parodique du prix Nobel décerné chaque année à dix recherches scientifiques qui paraissent insolites mais qui amènent secondairement à réfléchir.

Un esprit novateur

« La conférence se veut inclusive dans un esprit de transversalité des approches pour les ingénieurs de demain qui devront interagir avec des personnes d'horizons et de profils différents » explique Matthieu Jacquemet, organisateur de l’évènement. Afin de décompartimenter les spécialités (une biologiste, un informaticien, un chimiste, une neurologue, etc), les organisateurs ont souhaité rassembler des personnes d'horizons différents, s'intéressant aux  "mêmes" objets mais sous des angles différents: les réseaux complexes.

Programme