Hes-so Valais
Menu

Témoignages

Roxanne Schroeter
Roxanne Schroeter

Physiothérapeute Hôpital intercantonal de la Broye

«La formation à Loèche-les-Bains offre un cadre idéal pour l’apprentissage ainsi qu’une proximité entre les étudiants ce qui rend l’expérience unique. En finalité, celle-ci permet l’obtention d’un Bachelor bilingue.»


open close
Patrick Chenaux
Patrick Chenaux

Assistant auprès de la filière Physiothérapie de Loèche-les-Bains

«La formation à Loèche-les-Bains est unique car bilingue. Un réel atout !»

Quel a été votre cursus?

Après une maturité gymnasiale à Lausanne, j’ai entrepris des études de lettres et sciences sociales à l’Uni de Lausanne. J’ai ensuite travaillé un an dans un bar avant d’entamer une formation en emploi dans le secteur des assurances. Après une expérience pratique d’un an dans ce domaine, j’ai suivi le module complémentaire à la HES Vaud. Ce qui m’a permis de réaliser un Bachelor de trois ans en Physiothérapie à Loèche-les-Bains.
 

Pourquoi avoir choisi la HES-SO Valais-Wallis?

C’est la seule proposition de formation bilingue en Suisse. Et puis j’avais envie de tenter une nouvelle expérience en emménageant dans ce coin de montagne idyllique. J’ai apprécié l’ambiance familiale de l’école, la vie d’étudiant sur place, l’équilibre entre pratique et théorie dès la 1ère année ainsi que les journées cliniques. Et puis surtout, l’humanité et la disponibilité du corps professoral.
 

Quelle profession exercez-vous aujourd’hui ?

Je travaille comme assistant auprès de la filière Physiothérapie de Loèche-les-Bains dans le cadre d’un projet visant à enregistrer des techniques pratiques pour permettre aux sportifs de haut niveau, souvent absents pour leurs entraînements et compétitions, de bénéficier d’un support vidéo et donc leur permettre d’allier études et compétition. Jeunes espoirs et sportifs en voie de reconversion sont concernés.
 

Votre formation est-elle en adéquation avec les besoins du marché ?

On a été très bien préparé. Nous avons la chance d’avoir des enseignants impliqués dans la pratique, des associations en lien avec la profession ou dans la recherche. Cela nous permet d’être à jour dans une profession qui ne cesse d’évoluer. De plus, près d’un tiers de la formation consiste en des stages dans des institutions à travers toute la Suisse.


open close