Retour à la page précédente
Image

Après le lancement de son 1er InnoCamp au printemps dernier, la HES-SO Valais-Wallis innove à nouveau en envoyant près de 20 cadres romands au Portugal. Du 2 au 5 décembre, les managers ont pu développer leurs compétences en leadership dans un centre équestre situé directement sur l’océan, à quelques encablures de Lisbonne. Ce programme de 4 jours, qui intègre notamment l’approche « equicoaching », fait partie du CAS (Certificat of Advanced Studies) en « Management de la Transformation », l’un des quatre piliers de la formation MAS (Master of Advanced Studies) en Quality & Strategy Management offerte par la HES-SO.

Gérer le changement est l’un des nombreux défis que doivent relever les cadres. C’est le point central du  CAS en management de la Transformation qui est actuellement suivi par 20 managers. De Lausanne à Lisbonne, cette formation a mené les participants à appréhender et maîtriser les outils du changement, à découvrir la méthode « breakthrough management » qui consiste à se détacher de son expérience et sortir du cadre entrepreneurial classique afin de discerner les indices et autres signaux faibles du changement. Ce parcours a été accompagné par des professeurs de renom comme le prof. Michel Arcand de l’Université québécoise de Trois Rivières, Jean-Ducommun et Martine Morel.

La chevauchée fantastique des participants s’est achevée au Portugal, sous la conduite d’Eric Michellod, professeur en développement personnel et gestion des émotions auprès de la HES-SO Valais-Wallis. Accueillis dans un centre équestre, les managers ont travaillé sur leur profil de leadership et style de management. Divisés en 2 groupes, ils se sont jetés à l’eau ou plutôt mis en selle ; chaque groupe a travaillé au sol avec 5 chevaux selon la méthode Equités ayant pour objectif de développer une posture et des comportements de leaders authentiques.   

Laurent Schütz, responsable du centre de formation au Portugal, explique la méthode Equites : «Par un retour non-jugeant et transparent du cheval, l’équicoaching permet d’intégrer pleinement les dimensions intuitives et émotionnelles de la relation, de mieux nous accepter nous-mêmes, d’accepter les autres et de lâcher-prise par rapport à notre passé et à nos expériences pour que le changement devienne réalité ».  

« La caractéristique clé de cette expérience a été l’alternance entre le travail concret avec les chevaux (les actes) et la réflexion en salle (la pensée) pour transposer et analyser ces expériences vécues (les émotions). Nul doute que ces moments privilégiés face à l’océan et avec les chevaux  auront un impact sur les capacités managériales de nos participants et la performance des équipes qu’ils vont diriger » nous confie Antoine Perruchoud, resp. du master en Quality & Strategy Management.