Retour à la page précédente
Image

60 personnes ont participé hier à Sierre au forum de l’orientation Animation socioculturelle de la Haute Ecole de Travail Social de la HES-SO Valais-Wallis (HETS). Les échanges avec les partenaires de terrain ont permis d’aborder différents aspects du «mieux vivre ensemble » et d’apporter une réflexion sur la pratique professionnelle. Dans un objectif de formation, les étudiantes et étudiants ont animé eux-mêmes les ateliers.

 

Les étudiantes et étudiants mis à contribution

Forts des compétences spécifiques acquises durant leur formation, les étudiantes et étudiants en animation socioculturelle ont animé eux-mêmes les ateliers participatifs du forum annuel de l’orientation Animation socioculturelle de la HETS.  Différents partenaires de terrain ont apporté leur expérience, tels que l’Association socioculturelle de Fully et le Centre de loisirs et culture de Martigny, les communes de Monthey, Chippis et Grône, ainsi que l’EMS les Glariers à Sion, Pro Senectute Valais et l’AVALTS (Association Valaisanne des Travailleurs Sociaux).

 

Les thématiques du forum

Grâce à la participation de ces professionnel-e-s engagé-e-s sur le terrain en Valais, les discussions ont porté notamment sur les plus-values et les enjeux du développement des politiques d’animation socioculturelle auprès des enfants et des jeunes en lien avec une institution ; mais aussi sur l’animation socioculturelle comme garante du lien social auprès des personnes âgées dans l’espace public. Un atelier consacré à l’expérience de mise en place d’un processus d’animation socioculturelle au niveau communal a eu lieu également : Karine Crettaz, conseillère municipale à Grône a mis en évidence les attentes des politiques, ainsi que les freins et les plus-values apparus lors de la création d’un poste d’animateur socioculturel dans sa commune

 

Pour le bien-être de toutes et tous

En filigrane de cette rencontre figurait la définition du travail social, telle qu’approuvée à Melbourne en 2014 par l’assemblée générale de l’association internationale des écoles de travail social (IASSW): « Le travail social promeut le changement et le développement social, la cohésion sociale, le développement du pouvoir d’agir et la libération des personnes. Les principes de justice sociale, de droit de la personne, de responsabilité sociale collective et de respect des diversités sont au cœur du travail social. Le travail social encourage les personnes et les structures à relever les défis de la vie et agit pour améliorer le bien-être de tous ».

La formation à la Haute Ecole de Travail Social de la HES-SO Valais-Wallis (HETS) met en évidence l’animation socioculturelle non seulement comme une pratique, mais aussi comme une profession qui, au travers des réflexions menées avec les praticiennes et praticiens, se redéfinit en permanence.