Retour à la page précédente
Image

Comment les mesures de confinement mises en place pour protéger les personnes dites « à risque » ont été vécues, et le sont encore, par les 65+, en particulier ceux ou celles vivant une situation de précarité sur le plan social et/ou économique?

C'est la question soulevée dans le cadre d'une recherche menée entre mars et octobre 2020 par l’Institut Travail social au sujet du vécu du confinement par les 65+ précaires.

Le rapport final, rédigé par Elisa Fellay-Favre, collaboratrice scientifique, Alexandre Santos Mella, collaborateur scientifique et Marion Repetti, responsable de l'Institut de recherche, est maintenant disponible. Cette recherche a mis en lumière une forme de pauvreté numérique chez les personnes âgées – notamment en situation de précarité, se traduisant par un manque d’accès et de maîtrise des outils digitaux. Cette pauvreté numérique isole ces personnes et fragilise leurs liens sociaux. 

Les résultats présentés dans ce rapport, ainsi que les réflexions proposées sont mis en lien avec des recherches menées aux USA et en Angleterre, sur des thématiques analogues. 

Le rapport est disponible ci-dessous.

Plus d'infos sur le projet de recherche ici.