Hes-so Valais
Menu

Une approche servicielle à la Rénovation Energétique du parc Hôtelier alpin (CREnHOM)

Contexte

La prise de conscience tant des politiques que des populations des conséquences du réchauffement climatique a été récemment mise en évidence par la participation massive et la médiatisation de la COP 21 à Paris. Le réchauffement climatique va entraîner d’ici la fin du XXIème siècle une élévation des températures qui sera notamment sensible dans les zones de montagne.

La saison touristique hivernale se réduisant, les propriétaires de bâtiments touristiques (hôtels…) liées aux sports d’hiver doivent redéfinir leur modèle économique pour rester compétitifs et attractifs.

Ces propriétaires se trouvent dès lors devant un double défi, à savoir :

  • rénover thermiquement les bâtiments hôteliers pour tenir compte des nouvelles normes environnementales
  • adapter l’usage de ces bâtiments pour répondre à une diversification des activités notamment en hiver

Vers un modèle économique innovant pour la rénovation des bâtiments de montagne

Il existe plusieurs conditions-cadres pour inciter à la rénovation d’un bâtiment. Parmi elles, le contrat de performance énergétique (CPE) est un moyen qui a fait ses preuves notamment en France . Le CPE est un partenariat entre un propriétaire et un maître d’œuvre dont l’objectif est l’amélioration de l’efficience énergétique d’un bâtiment. Il permet de contractualiser la quantité d’énergie qui sera consommée (et/ou la réduction par rapport à un état initial) et, si possible de remplacer les sources actuelles (fossiles) par des sources plus ou moins renouvelables, et dans tous les cas, réduire le recours aux sources fossiles. Une partie des économies d’énergie réalisées pourraient servir à rémunérer le maître d’ouvrage pour l’investissement réalisé. L’autre partie reviendra au maître d’œuvre pour la prestation de service.

Objectifs principaux du projet :

  • Capitaliser les compétences locales dans les domaines suivants d’expertise énergétique et de rénovation énergétique de bâtiments
  • Tester les contrats à la performance énergétique pour rénover le parc hôtelier des régions de montagne.
  • Inciter les établissements à faire appel au fond NPR pour financer les rénovations.
  • Valoriser les bonnes pratiques en France et en Suisse en diffusant les expériences des projets pilotes à d’autres régions (exemplarité)
  • Rénover (en tout ou partie) au moins 2 hôtels par région, permettant de pouvoir en tirer un retour d’expérience suffisant.

Il est à noter que les travaux de rénovation ne seront en aucun cas financés par le projet INTERREG mais feront l’objet d’un appel d’offres.

Résultats attendus

  • Comprendre les motivations et freins des parties prenantes lors de la rénovation énergétique des hôtels.
  • Trouver des leviers pour augmenter le taux de rénovation hôtelière grâce aux CPE et ainsi augmenter le nombre d’hôtels rénovés.
  • Comprendre quel modèle mettre en place pour diminuer le risque et assurer un rendement financier des fonds investis
  • Informer et former des propriétaires, des professionnelles de la construction et des milieux financiers

Résultats à moyen terme

  • Réduire les impacts de la loi Weber sur les entreprises de construction locales (CH)
  • Contribuer à satisfaire les objectifs des lois Grenelle et Transition Energétique Pour la Croissance Verte (2015-992 du 17 août 2015 (FR)
  • Aider les hôtels de montagne suisses et français à réussir leur rénovation énergétiques
  • Stabiliser l’emploi dans les entreprises de construction en proposant de nouvelles opportunités d’affaires
  • Diminuer les consommations énergétiques des hôtels de montagne.
  • Démontrer par l’intermédiaire d’exemples d’hôtels rénovés, la faisabilité et la rentabilité de ce type de travaux.

Informations complémentaires

Partenaires

Collaborateurs-trices

Contact

Liens