Retour à la page précédente

Le projet vise à fournir des recommandations pour une solution de test diagnostic lors d’épidémies permettant de répondre aux différents acteurs amenés à utiliser ces tests (hôpitaux, maisons de retraite, écoles, prisons, police, contrôle douaniers). L’objectif sera de comprendre les besoins et exigences de ces différentes parties-prenantes en fonction de leur contexte, de recenser les produits de diagnostic, d’identifier les avantages et inconvénients, d’analyser les possibilités de transfert des résultats du diagnostic garantissant un bonne gestion des données afin de dessiner une solution de test répondant aux différentes attentes.

Le projet vise à fournir des recommandations pour une solution de test diagnostic lors d’épidémies permettant de répondre aux différents acteurs amenés à utiliser ces tests (hôpitaux, maisons de retraite, écoles, prisons, police, contrôle douaniers). L’objectif sera de comprendre les besoins et exigences de ces différentes parties-prenantes en fonction de leur contexte, de recenser les produits de diagnostic, d’identifier les avantages et inconvénients, d’analyser les possibilités de transfert des résultats du diagnostic garantissant un bonne gestion des données afin de dessiner une solution de test répondant aux différentes attentes.

Problématique

Les tests diagnostic de la maladie COVID-19 ont reçu une large attention dans la société, en particulier pendant la 1ère vague d'infection au printemps 2020. Les capacités de dépistage limitées, la transmissibilité du SRAS-CoV-2 ainsi que l'absence d'une méthode facile de prélèvement et de dispositifs de diagnostic POC (point of care) adéquats a soulevé à la fois des préoccupations et le besoin d'innovation.

Nous avons organisé un atelier avec les parties prenantes de différentes institutions telles que les maisons de retraite, les douanes, les centres d'asile, des agences de sécurité, des pénitenciers et des hôpitaux, afin d'étudier les aspects organisationnels, logistiques, de gestion des données, psychologiques et les exigences et les contraintes ergonomiques, en particulier pendant le début d’une phase de déconfinement. Après une première analyse des données de l'atelier, un questionnaire a été conçu et envoyé aux participants et leurs organisations pour affiner et valider les réponses.

Principaux résultats

Parmi les principaux résultats de notre recherche, les points suivants se distinguent :

  1. Les tests de diagnostic sont considérés comme un outil important pour aider à garantir la sécurité des employés et gérer les ressources humaines.
  2. L'auto-test et les tests effectués par son propre personnel sont privilégiés par rapport aux services d'un prestataire externe.
  3. La facilité d'utilisation, la performance des tests (par exemple, la sensibilité), la fiabilité, la vitesse de mesure et surtout la portabilité est considérée comme importante.
  4. La majorité des participants a estimé que les coûts des tests dépassant 10 CHF devraient être pris en charge par les pouvoirs publics.

Difficulté(s) rencontrée(s) / Enseignement(s) à tirer du projet

Les résultats de notre enquête pilote, réalisée dans un délai restreint et avec un nombre limité d'acteurs régionaux, justifient une recherche plus large (à travers la Romandie ou toute la Suisse) et d’affiner les besoins pour soutenir les développements technologiques nécessaires vers des produits et des services vraiment axés sur le client, dans l’éventualité de futures épidémies.