Retour à la page précédente

Avec un taux d’électrification de 19% composé à 65% d’énergie thermique et à moins de 2% d’énergie renouvelable, bien que l’énergie solaire est présente plus de 2800h/a au Burkina Faso,le pays fait face à d’importants défis énergétiques. Les zones rurales éloignées du réseau électrique urbain sont particulièrement touchées avec environ 2% d’accès à l’électricité.

Image

Avec un taux d’électrification de 19%  composé à 65% d’énergie thermique et  à moins de 2% d’énergie renouvelable, bien que l’énergie solaire est présente plus de 2800h/a au Burkina Faso,le pays fait face à d’importants défis énergétiques. Les zones rurales éloignées du réseau électrique urbain sont  particulièrement touchées avec environ 2% d’accès à l’électricité.

Plusieurs initiatives mises en place par le gouvernement encouragent le développement de l’électrification. Citons la FDE en 2003 (Fond de Développement de l’Electrification), rattaché au ministère de l’énergie, et chargé de faciliter l’accès à l’électrification pour les populations rurales, la dissolution du monopole de la SONA-BEL (fournisseur national) afin d’encourager l’installation de producteurs solaires indépendants, la mise en place de micro-crédits pour  financer le coût d’investissement des installations solaires. Ces initiatives ont encouragé le développement de l’énergie solaire au niveau urbain et rural. Plusieurs exemples de projets dont ELSA en 2014 et Zina en 2016 sont la preuve de l’avancée du développe-ment durable dans le pays. Notre projet s’inscrit dans cette dynamique avec l’installation d’une centrale de 15kWp associée à une batterie Lithium-ion de 6kW et 6 kWh afin de raccorder des bâtiments publics et habitations du village. L’installation aura la particularité d’êtregéréepar un boitier intelligent (smart box) permettant d’optimiser la charge/décharge de la batterie à partir des algorithmes de prévision de la production et de la consommation, et surtout d’assurer une alimentation fiable en évitant le recours à des groupes diesels comme appoint d’énergie. L’installation permettra de favoriser la sensibilisation aux énergies renouvelables dans les écoles et la mise en place d’une coopérative locale selon le modèleafin de collecter les revenus de la revente de l’électricité et assurer l’entretien et la surveillance des installa-tions. En plus de l’apport d’électricité pour le développement local et de favoriser la sensibilisation aux énergies renouvelables, le projet sera générateur d’une activité économique et sociale au bénéfice de la population locale.