Hes-so Valais
Menu
08-02-2019

Salle comble pour la 2e Conférence internationale sur l’Energie organisée par la HES-SO Valais-Wallis

« Retour
Salle comble pour la 2e Conférence internationale sur l’Energie organisée par la HES-SO Valais-Wallis
Salle comble pour la 2e Conférence internationale sur l’Energie organisée par la HES-SO Valais-Wallis

CHAMPERY – Plus de 40 orateurs de renom ont participé à la 2e conférence internationale sur les systèmes électriques du futur et la transition énergétique. Un succès qui a rassemblé une centaine de spécialistes des quatre coins du globe.

La deuxième édition de la conférence internationale sur « les systèmes électriques du futur et la transition énergétique » s’est terminée il y a quelques heures sur un constat très positif. Durant toute la semaine, une centaine de professionnels de l’énergie se sont réuni à Champéry pour identifier et débattre des nouveaux défis liés au développement de réseaux électriques innovants compatibles avec le déploiement massif de la production d’énergies renouvelables.

Pour Philippe Jacquod, organisateur de l’évènement et professeur HES, « notre manière de consommer de l’électricité est en train de changer fondamentalement. Ça soulève des questions techniques, car globalement tout le système doit changer, et il faut se débrouiller pour que la qualité du courant électrique délivré ne soit pas impactée. Il est impératif de trouver des solutions et c’est l’objectif de notre rendez-vous ».

L’évènement a été organisé par la Haute Ecole d'Ingénierie (HEI) de la HES-SO Valais-Wallis et le laboratoire de contrôle automatique de l’ETHZ, en partenariat avec le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et Swissgrid. 

Des solutions innovantes

Des orateurs prestigieux tels que Ian Hiskens, Professeur au sein du département « Electrical Engineering and Computer Science » de l’Université du Michigan (USA) ou Federico Milano, professeur à l’Université de Dublin (Irlande) ont participé à l’évènement qui a rassemblé 41 orateurs des milieux académiques, mais également industriels. Plusieurs réflexions novatrices ont été menées. « Il faut intégrer les énergies renouvelables de manière harmonieuse, donc implémenter des solutions de contrôle automatique basé sur des logiciels informatiques et des senseurs. On va devoir trouver des solutions technologiques innovantes qui demanderont un investissement financier adéquat. C’est pourquoi il est nécessaire de réfléchir à la manière la plus efficace de les déployer » assure Philippe Jacquod.

Les forces du Valais

Le Valais et la HES-SO Valais-Wallis se positionnent au cœur de la transition énergétique suisse. « Nous avons suffisamment de soleil pour avoir une importante production photovoltaïque. Notre production hydroélectrique, flexible par nature, est indispensable pour maintenir la stabilité du réseau.  De plus, le Valais est idéalement positionné, tout d’abord d’un point de vue académique avec la création du nouvel institut Energie et Environnement à la HES-SO Valais Wallis, puis avec la nouvelle politique énergétique cantonale qui s’inscrit dans le cadre de la politique énergétique 2050 de la confédération ».