Hes-so Valais
Menu

Green-Line - Call HES - 2009-2011

Green-Line - Call HES - 2009-2011

La population Suisse est de plus en plus attentive à la dimension environnementale liée à ses comportements. Au delà des tendances écologiques actuelles, les intérêts sont également économiques étant donné la croissance significative des prix de l’énergie. Relayée au niveau politique, la réduction des impacts environnementaux est devenue un objectif sociétal majeur avec, entre autres, la « société 2000 Watts » clairement formulée par M. Leuenberger et renforcée par la volonté de la Confédération et des Cantons d’injecter de l’argent public dans les énergies renouvelables dans le cadre des programmes de relance économique.

Le projet Green-Line s’inscrit dans la thématique de la réduction de consommation énergétique des particuliers. L’objectif est d’amener une solution technologique permettant de réduire significativement la consommation d’énergie d’une maison, en particulier de son chauffage. Une économie de 30% de l’énergie pour le chauffage (qui représente la moitié de la consommation énergétique d’un ménage) est jugée réaliste. La solution proposée doit permettre à ses acheteurs de concrétiser leur engagement pour une société durable tout en étant économiquement viable (retour sur investissement en moins de 4 ans).

Plus spécifiquement, le projet Green-Line est articulé autour de 3 pôles technologiques : (Green-Bee) une plateforme de capteurs domotiques faible coût et faible consommation qui utilisent le réseau électrique comme couche physique, (Green-Com) une technologie de communication pour une transmission de l’intelligence diffuse dans la maison et (Green-App), une solution informatique complète pour la gestion énergétique d’un habitat. Un démonstrateur pour la gestion du chauffage sera développé sur ces 3 pôles technologiques afin d’illustrer le potentiel de la technologie. La volonté est également d’inclure dès le démarrage du projet une analyse de la dimension marché et modèle de business afin que les technologies élaborées soient économiquement viables (Green-Biz).

Le projet a un double enjeu qui s’inscrit dans un cercle vertueux : d’une part disposer à faible coût d’une technologie aisément déployable et, n’ajoutant aucune contrainte à l’utilisateur et, d’autre part générer des économies d’énergie tout en limitant l’empreinte écologique de la technologie elle-même. La cohérence du projet s’inscrit dans une technologie novatrice qui s’installera de façon transparente (pas de nouveaux câbles, mise en service « plug and play »), sans imposer une formation coûteuse aux professionnels de la construction. Aujourd’hui, la motivation des individus pour adopter un style de vie moins gourmand en énergie se heurte aux contraintes pratiques ressenties comme fastidieuses ainsi qu’à une diminution du confort. En diminuant les contraintes et la baisse de confort, la technologie Green-Line permet aux particuliers de concrétiser dans les faits leur motivation à agir de manière durable. L’installation ira dans le sens d’une optimisation du comportement rationnel d’un utilisateur qui n’aura pas à modifier ses comportements ou à se donner des contraintes supplémentaires, la technologie pourvoira aux défaillances de l’utilisateur en termes énergétiques (extinction automatique des lumières lorsque non détection de présence, automatisation de la régulation de température, modélisation du bâtiment au point de vue thermique, prise en compte des données météo, etc …). Le projet vise donc un double impact social, économie d’énergie et minimisation de l’empreinte CO2 sans imposer à l’utilisateur un comportement « sacrificiel » ou ce dernier s’impose des contraintes, c’est la technologie qui s’en charge de manière transparente.

Les innovations technologiques du projet sont à trois niveaux.

  • L’innovation Green-Bee réside dans la mise au point d’une nouvelle technologie de capteurs par l’institut IICT-COM de la HEIG-VD. Cette technologie permet à des capteurs de communiquer à travers des échanges d’impulsions courtes sur le réseau électrique d’une maison. Les avantages sont un fonctionnement à très faible consommation, sans générer de pollution électromagnétique, sans nécessiter de câblage, avec un faible encombrement (moins que 4 cm2) et faible coût (entre 5 et 20 Fr). La technologie Green-Bee a déjà été prototypée avec succès par l’équipe Favre et Dedieu lors d’un projet Ra&D récent et est donc au cœur de la proposition Green-Line. L’innovation Green-Bee, par son caractère transparent, économique et non polluant, pourrait trouver des applications au delà de la portée de ce projet.
  • L’innovation Green-Com est dans la spécification de protocoles et intégration de technologies novatrices de communication dans le domaine de la domotique. L’expertise de l’institut ISI de la HEVS a déjà été développée dans ce domaine à travers divers projets RCSO et CTI.
  • Troisièmement, l’innovation Green App est dans la mise au point d’une solution informatique décisionnelle à travers l’application de modèles de Markov cachés pour la modélisation probabiliste et temporelle de l’utilisation des pièces d’une maison. La partie Green App sera également innovante dans l’utilisation d’un mode de fonctionnement basse consommation d’une architecture IT PC. L’expertise de l’institut IIG dans le domaine de la modélisation avancée et dans le domaine du Green-IS a également été démontrée à travers divers projets RCSO, CTI et européens.

D’un point de vue gestion du projet Green-Line, l’innovation sera également dans l’introduction, dès le démarrage du projet, de contraintes venant des analyses de marché et des modèles d’entreprises identifiés par l’équipe du prof. Courvoisier. Ces aspects seront liés à travers tous les Work Packages et feront bonne place dans certains livrables.

Pour des informations complémentaires, contacter herve.dedieu@heig-vd.ch ou jean.hennebert@hevs.ch.

Informations complémentaires

Domaine(s) d'activité

Partenaires

Collaborateurs-trices