Hes-so Valais
Menu
23-01-2019

Collaboration entre Pryv et la HES-SO Valais-Wallis

« Retour
Collaboration entre Pryv et la HES-SO Valais-Wallis
Collaboration entre Pryv et la HES-SO Valais-Wallis

Collaboration entre Pryv et la HES-SO Valais-Wallis afin d’améliorer les standards pour l’échange de données médicales

Pryv, important fournisseur de logiciels de protection de données personnelles, va collaborer avec l’unité eHealth de l’Institut Informatique de gestion de la HES-SO Valais-Wallis à Sierre. L’objectif de ce partenariat est l’automatisation de la sémantisation de données médicales afin de garantir leur découverte et un échange efficace pendant toute la durée des soins du patient. Le développement d’un vocabulaire et d’une taxonomie communs permettra d’obtenir une base pour une communication exacte et fiable des données. Cela permettra de rassembler les dossiers médicaux informatisés disparates et de garantir une utilisation judicieuse des données des patients.

Un des principaux obstacles technologiques pour le suivi de soins aux patients est le fait que les données soient souvent conservées dans plusieurs systèmes et à des endroits différents, « Nous nous sommes associés à Pryv afin d’inclure la sémantique riche dans le modèle de données et d’automatiser l’importation d’ensembles de données dans le but de combler les lacunes en matière de communication. » explique le professeur Michael Schumacher.

La sémantisation assure l’interopérabilité au plus haut niveau dans l’échange électronique d’informations médicales entre les personnels soignants et les autres acteurs autorisés. Ainsi, la qualité, la sécurité, l’efficacité et l’efficience des soins prodigués peuvent être améliorées. L’interopérabilité des dossiers électroniques, si elle est correctement implémentée, permet aux prestataires des soins d’avoir une compréhension du patient en tant qu’individu, avec son historique médical et son réseau. L’objectif est de mieux faire circuler les informations entre les systèmes médicaux et les différents acteurs impliqués dans les soins et d’optimiser la coordination de l’échange des informations médicales au bénéfice des patients.

« L’intégration de la sémantique riche dans pryv.io va au-delà du marquage et de la classification des mots-clés traditionnels », explique Pierre-Mikael Legris, CEO de Pryv. « L’unité eHealth de l’Institut Informatique de gestion de la HES-SO Valais-Wallis nous aide à intégrer des algorithmes provenant de l’apprentissage automatique et de l’inférence de règles qui peuvent progressivement apprendre le type et la variété des données et proposer ou attribuer des sémantiques explicites en parcourant notre programme. »
Ce partenariat ne se limite pas à la recherche : La HES-SO Valais-Wallis met à disposition la plateforme de gestion de données personnelles de pryv.io aux 21'000 étudiant-e-s et collaborateurs-trices de la HES-SO. Cette plateforme doit accélérer l’innovation dans le domaine de la e-santé et promouvoir des projets de recherche dans ce domaine, tels que m-health, une solution d’autogestion pour des patient-e-s qui suivent des traitements de physiothérapie.

Pryv

Pryv développe des logiciels essentiels pour l’innovation en matière des soins basée sur des données. Leur intergiciel développé sur mesure permet aux organisations de gérer les données personnelles, de leur création à leur destruction en passant par leur utilisation et leur partage. Le délai de mise sur le marché et les coûts des développements informatiques sont réduits et la connectivité à toutes les sources de données est augmentée. Pryv tient compte du renforcement des droits des citoyens dans le cadre du GDPR et transforme le respect de la vie privée en un avantage compétitif. Pour plus d’informations : pryv.com.

Unité eHealth de l’Institut Informatique de gestion de la HES-SO Valais-Wallis

L’unité eHealth fait partie de l’Institut Informatique de gestion de la HES-SO Valais-Wallis à Sierre. Elle est active dans la recherche appliquée et collabore étroitement avec des entreprises et institutions publiques et privées. Elle a acquis une solide expérience avec des projets interdisciplinaires dans le domaine de la santé digitale aux niveaux national et international, tels que les applications mHealth pour les maladies chroniques (diabète de type 1 et 2). Son expertise comprend également l’échange de données médicales, l’utilisation de standards (HL7, FHIR) et le développement d’algorithmes préservant la vie privée et l’anonymat pour l’échange de données médicales (projet Nano-Tera.ch ISyPeM2). L’unité eHealth travaille sur la gestion des données médicales basée sur la blockchain et sur un prototype pour la gestion et le partage de données DMI dans le cadre de traitements du cancer. Un accent particulier est mis sur le soutien personnalisé en matière de santé, tel que le coaching en physiothérapie ou les programmes d'abandon du tabac disponibles sur les réseaux sociaux avec le support d’agents conversationnels.