Hes-so Valais
Menu
12-05-2020

Des robots au secours de l’industrie. Quatre partenaires lancent une initiative originale.

« Retour
Des robots au secours de l’industrie. Quatre partenaires lancent une initiative originale.
Des robots au secours de l’industrie. Quatre partenaires lancent une initiative originale.

L’Association des Industriels valaisans « Avenir Industrie Valais/ Wallis », en collaboration avec la Haute Ecole d’ingénierie de la HES-SO Valais/Wallis à Sion, la Fondation The Ark et la société Oppletis à Martigny, lancent une initiative originale pour aider les entreprises qui éprouvent des difficultés de production en raison des règles de distanciation et de sécurité liée au Covid-19. Constituée sous forme d’une plateforme d’échange, cette collaboration se propose de mettre à disposition des PME qui le souhaitent, les robots collaboratifs de la firme danoise Universal Robots, propriétés de la Haute Ecole d’ingénierie à Sion.

Née d’une proposition de Madame Camille Pignat, co-fondatrice et ingénieure en microtechnique de l’entreprise Oppletis à Martigny, ce projet a pour but d’optimiser l’utilisation des ressources disponibles : en clair, il s’agit de tirer parti d’une situation exceptionnelle, pour faire bénéficier les entreprises de production des avantages de l’implication d’un robot collaboratif dans le processus de production. A ce titre, beaucoup d’équipements sont actuellement à l’arrêt, alors que d’autres secteurs ont besoin de ressources. Oppletis a donc proposé de mettre à disposition son propre robot de démonstration, avec le but avoué d’aller plus loin.

Les défis du déconfinement
Le défi des industries, dans cette phase de déconfinement, est bien naturellement de trouver des solutions pour faire en sorte que les règles sanitaires de l’OFSP soient appliquées. En pratique, cela implique de disposer des espaces nécessaires qui sont parfois insuffisants. Avec l’aide d’un robot collaboratif, cela pourrait s’avérer bien plus aisé dans certaines opérations de production.


A quoi sert un robot collaboratif ?
On désigne sous le terme de cobotique l’association de la robotique et de la coopération. Un robot collaboratif, ou cobot, met en scène un robot spécialement créé pour collaborer et interagir avec l’être humain. Ce robot collaboratif n’est pas programmé pour répéter éternellement une même tâche, mais pour travailler avec un opérateur humain. Parce que les emplois entièrement automatisables ne sont qu’une minorité (autour de 10%), la collaboration homme-robot est 85% plus productive qu’un humain ou un robot travaillant seul. C’est pour cela que la collaboration homme-robot dispose d’un réel potentiel de création de valeur ajoutée dans l’industrie de demain.

Les partenaires
La Haute Ecole d’ingénierie de Sion apporte sa contribution à cette initiative, qu’elle salue, en mettant à disposition des PME qui le souhaitent les robots collaboratifs Universal Robots qui sont disponibles, car momentanément non-utilisés par les étudiants qui se forment à distance. « Nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice et permettre à l’industrie de passer ce cap difficile » s’est félicité le directeur Gaetan Cherix.

La Haute Ecole d’ingénierie sera en mesure d’offrir des cours de formation pratiques et rapides sur l’utilisation de ces robots à ceux qui le souhaitent. Elle compte également tirer parti de l’opération pour accroitre sa notoriété et présenter ses capacités de recherche appliquées aux acteurs de l’économie. La Haute Ecole d’ingénierie souhaite ainsi saisir cette opportunité pour apporter son soutien à la transformation numérique des moyens de production des industriels valaisans.

Spécialisée dans la mise en place de lignes de conditionnement, la société Oppletis est une jeune pousse valaisanne qui fait sa trace dans le monde de la robotique. Au bénéfice d’une accréditation d’intégrateur spécialisé Universal Robots, Oppletis peut intégrer ces robots dans les entreprises. Elle contribue à la démocratisation de la robotique en Valais et souhaite apporter des solutions originales d’entraide dans la situation exceptionnelle que nous traversons.

La Fondation The Ark, quant à elle, se félicite de cette initiative qu’elle souhaite accompagner en engageant ses compétences et moyens pour favoriser le succès de l’opération.

Le projet est piloté par Avenir Industrie Valais, qui officiera comme gestionnaire de la plateforme ainsi mise à disposition des PME valaisannes. Plus d’info sur www.avenir-industrie-valais.ch