Hes-so Valais
Menu
30-03-2020

COVID-19 : Le tourisme suisse perd des milliards

« Retour
COVID-19 : Le tourisme suisse perd des milliards
COVID-19 : Le tourisme suisse perd des milliards

Impact économique de la crise du coronavirus sur le tourisme suisse : analyse d'une enquête en ligne effectuée les 23 et 24 mars 2020

Depuis l'apparition du coronavirus en Europe et en Suisse, de nombreuses entreprises du secteur du tourisme sont confrontées à des pertes massives de chiffre d'affaires. En collaboration avec HotellerieSuisse et Suisse Tourisme, l'Institut Tourisme de la HES-SO Valais-Wallis a mené une enquête en ligne auprès des acteurs du tourisme suisse les 23 et 24 mars 2020. L'accent a été mis sur les principaux acteurs de l'industrie du tourisme (hôtellerie, parahôtellerie, remontées mécaniques et restauration). L'objectif de l'enquête était d'évaluer l'impact de la crise du coronavirus sur les chiffres clés des entreprises (chiffre d'affaires, taux d'occupation des hôtels) et d'évaluer le risque de faillite. Le rapport est basé sur les réponses de 2056 entreprises, les hôtels sont les plus représentés, avec 41% des réponses, suivis par les entreprises du secteur para-hôtelier, avec 25% des réponses.

 

Diminution du chiffre d'affaires

Les baisses mensuelles de chiffre d'affaires attendues pour les hôtels suisses pour les mois de mars, avril et mai sont massives, avec respectivement 69%, 90% et 73%. Les entreprises des autres secteurs touristiques devraient également connaître une baisse importante de leur chiffre d'affaires (mars 58%, avril 78%, mai 62%).

Le Tessin et les villes souffrant de l'effondrement complet du tourisme d'affaires et de congrès sont encore plus touchés que les autres régions. Les facteurs structurels tels que la taille des entreprises semblent avoir peu d'influence. Le tsunami du coronavirus touche presque autant les petites que les grandes entreprises.

En conséquence, 57% des entreprises interrogées sont actuellement fermées en raison de la crise du coronavirus, tandis que 21% sont partiellement fermées.

 

Risque de faillite

La probabilité de faillite est estimée à 19% en moyenne, bien qu'il y ait de grandes différences entre les différents segments. Le risque est estimé à 36% au Tessin, 29% dans le canton de Vaud, 28% à Genève et 24% à Zurich. Le risque est pour le moment plus faible dans les régions de vacances traditionnelles (Grisons 14%, Valais 17%). Cela est probablement dû au fait que la plupart des établissements auraient de toute façon fermé en avril, après la fin de la saison hivernale.

Le risque de faillite est jugé beaucoup plus élevé par les entreprises des secteurs de la restauration (27%) et de l'hôtellerie (23%) que par celles des autres secteurs (parahôtellerie 9%, chemins de fer de montagne 13%).

 

Perte de chiffre d'affaires dans l'hôtellerie et le tourisme

En moyenne, pour la période allant de mars à mai, chaque hôtel de notre échantillon perd entre 260 000 et 280 000 francs par mois, soit environ trois quarts de million de francs pour toute la période. Les pertes cumulées estimées pour les plus de 1200 entreprises touristiques non hôtelières de l'échantillon s'élèvent à environ 640 millions de francs, alors que celles des hôtels atteignent 627 millions de francs, de sorte que, en se limitant aux entreprises touristiques interrogées, on peut estimer le montant total de la perte de chiffre d'affaires à près de 1,3 milliard de francs sur l'entier de la période considérée.

Une extrapolation au niveau national pour l'hôtellerie, selon une approche « bottom-up », donne les pertes de chiffre d'affaires suivantes pour la période de mars à mai : 1,3 à 1,9 milliard de francs (selon la méthode utilisée). Une extrapolation « top-down » basée sur le chiffre d'affaires annuel total de l'hôtellerie, estimé à 10,2 milliards de francs, arrive à une perte de 2 milliards de francs.

En élargissant ces extrapolations à l'ensemble de la branche touristique, on peut s'attendre à une perte de chiffre d'affaires de 6,4 milliards de francs.

 

Visualisation des résultats et des références

Les résultats de l'enquête sont accessibles sur deux tableaux de bord interactifs :

 

Références / liens :