Hes-so Valais
Menu
28-05-2020

Les réservations directes en ligne gagnent du terrain dans les hôtels suisses

« Retour
Les réservations directes en ligne gagnent du terrain dans les hôtels suisses
Les réservations directes en ligne gagnent du terrain dans les hôtels suisses

Conjointement avec l’Institut Tourisme (ITO) de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Valais (HES-SO Valais-Wallis), HotellerieSuisse a interrogé les hôtels suisses entre janvier et février 2020 sur leurs canaux de distribution. Les résultats indiquent que les canaux de réservation en ligne continuent de progresser. Par rapport à l’année précédente, ce sont toutefois les réservations directes sur les propres sites web des hôtels qui ont surtout gagné du terrain.

 

L’année dernière, les réservations en temps réel sur les canaux en ligne s’élevaient à 40,7 %, affichant donc une légère hausse (+ 0,7 % par rapport à 2018). Les plates-formes de réservation en ligne (OTA) détiennent de loin la part la plus importante (28,6 %), elles ont même progressé de 0,6 % par rapport à l’année précédente.

 

Tendance continue vers les plates-formes de réservation en ligne

Les OTA ont multiplié leur part de marché au cours des dernières années. Environ 43 % des hôtels enregistrent en 2019 plus de 30 % de leurs réservations via les OTA ; pour un établissement sur cinq, cette part dépasse même 50 %, ce qui témoigne de la forte dépendance de nombreux établissements à ces partenaires de distribution. Les trois principales OTA, à savoir Booking, Expedia et HRS, se partagent 92,7 % du marché, bien que Booking continue de dominer le marché suisse avec une part de 71,3 %.

 

Les avantages pour la réservation directe se multiplient

Afin de contrer la position dominante des OTA sur les marchés, les hôtels sont de plus en plus nombreux à offrir à leurs hôtes des avantages en cas de réservation directe. Ainsi, 85 % d’entre eux accordent des rabais sur les prix, des surclassements ou des offres complémentaires. Et les hôtes le leur rendent bien : en 2019, une nuitée sur dix a été générée sur les propres sites web des hôtels, soit 1,5 % de plus qu’en 2018.

 

Volume record de commissions

Avec 184 millions de francs, les frais versés par les hôtels suisses aux OTA en 2019 étaient plus élevés que jamais. Par rapport à l’année précédente, cela correspond à une augmentation de 10 millions de francs, ce qui s’explique notamment par la part de marché légèrement plus élevée des OTA, mais surtout par l’exceptionnel chiffre d’affaires du secteur de l’hébergement en 2019. En moyenne, les hôtels versent des commissions à hauteur de 48 000 francs, soit 12 % à 15 % par réservation. Un hôtel sur cinq verse moins de 5000 francs de commissions et un hôtel sur trois, plus de 50 000 francs.

 

Des contrats restrictifs

En 2019 aussi, la relation entre les hôtels et les OTA est restée tendue. Interrogés sur les principales restrictions de la liberté entrepreneuriale en raison des conditions générales (CG) des OTA, les hôtels regrettent le plus souvent de ne pas pouvoir proposer sur leur propre site web des prix plus avantageux (57 %) ou de meilleures conditions (43 %). Ils mentionnent également le manque de transparence lors de la communication des adaptations des CG et les possibilités de recours insuffisantes. En effet, les délais en cas d’adaptation des CG sont courts, à savoir entre 5 (booking.com) et 11 jours (HRS).