Retour à la page précédente

 

La méthode de l’interprétation du paysage

Saviez-vous qu'il y avait du raisin en Valais avant même les Romains ? Saviez-vous que le vin valaisan que vous buvez contient le travail d'innombrables générations de viticulteurs valaisans ? Saviez-vous que dans une ville qui supporte chaque été des canicules comme Sion, un arbre apporte autant de rafraîchissement que 5 climatiseurs ?

De telles questions sont au cœur d'une communication sur le patrimoine culturel et naturel utilisant l'approche de l'interprétation du paysage. Car une bonne interprétation du paysage stimule la réflexion plutôt que transmettre des informations sèches sur un patrimoine naturel ou culturel, elle crée un lien entre le lieu visité et la vie personnelle des visiteurs et met en lumière les innombrables histoires qu'un paysage a à raconter. En se liant à la vie quotidienne des visiteurs, ceux-ci se sentent interpellés et le paysage gagne en importance pour eux personnellement. L'objectif de l'interprétation du paysage est de faire appel à l'esprit et au cœur du publique, afin qu'il se sente concerné et qu’il commence à comprendre, apprécier et finalement apprendre à protéger le paysage. Des guides, des panneaux ou des aides technologiques transmettent la signification du paysage à l'aide de diverses techniques de communication, comme le changement de perspective, les métaphores ou les contrastes. Les interprètes font souvent référence à des principes universels tels que la joie, l'amour, la protection, le danger ou la faim, qui ont accompagné l'humanité depuis des temps immémoriaux et sont toujours d'actualité.

L'approche de l'interprétation du paysage est étroitement liée à l'histoire des parcs nationaux américains et au journaliste Freeman Tilden, qui a écrit son livre révolutionnaire Interpreting Our Heritage pour le Service des parcs nationaux des États-Unis en 1957. Entre-temps, plusieurs articles et livres ont été publiés sur le sujet, qui permettent de percer le secret de la bonne interprétation. Selon Sam H. Ham quatre principes font la différence : Une interprétation réussie suit un principe directeur, est structurée, pertinente pour le public et stimulante et divertissante sur le plan intellectuel.

 

Interprétation du paysage de la ville de Sion

L'objectif principal du présent projet est de valoriser le paysage de Sion par des offres appropriées basées sur les principes de l'interprétation du paysage et de sensibiliser la population et les touristes. Cet objectif principal est divisé en trois sous-objectifs ayant les effets suivants :

  • Création d'offres basées sur les principes de l'approche de l'interprétation du paysage ayant comme effet la sensibilisation des différents groupes cibles envers les valeurs du paysage, ainsi qu'une meilleure compréhension du paysage qui mène à une volonté de l'apprécier davantage et de le protéger.
  • Création de valeur ajoutée ayant comme effet au niveau social un renforcement des valeurs immatérielles (par exemple, identité commune) à travers une meilleure compréhension du paysage. Sur le plan écologique, il s'agit de renforcer la volonté des visiteurs de protéger le paysage. Sur le plan économique, le tourisme est encouragé tout au long de l'année (diverses offres pour différents groupes cibles tout au long de l'année).
  • Création de réseaux. En raison de l'approche spécifique (« Design Thinking ») de ce projet, différents acteurs ayant une influence sur le paysage sont impliqués dans le choix des paysages, le contenu et la mise en œuvre du développement des offres. Cela permet de créer des réseaux et de mieux comprendre les préoccupations des différentes parties prenantes.