Hes-so Valais
Menu

Décisions en fin de vie dans la pratique des médecins généralistes

Les médecins de famille jouent un rôle important dans l’accompagnement des personnes atteintes de maladies incurables ou se trouvant en fin de vie. Avec le patient, les proches et le personnel soignant, ils doivent prendre des décisions concernant le transfert à l’hôpital ou à l’hospice, les traitements visant à soulager les symptômes ou l’abandon d’un traitement.

Ce projet a pour but d’étudier la prise de décisions en fin de vie, en tenant compte de la relation entre médecin de famille et patient, de la communication avec les proches et de la coopération avec le personnel soignant, les proches et les hôpitaux. Il examine en outre l’importance que revêtent le cadre légal, les différences cantonales entre les structures de prise en charge, les directives anticipées ou les conceptions normatives du «bien mourir» pour les décisions en fin de vie. En plus d’une analyse des conditions cadres de la prise en charge primaire en fin de vie à l’échelon cantonal et national, nous réaliserons des entretiens avec des acteurs de la politique de la santé, des organisations de patients et des représentants des médecins de famille ainsi que du personnel soignant. Par ailleurs, nous interrogerons les médecins de famille, le personnel soignant et les proches de personnes en fin de vie de Suisse alémanique, romande et italienne dans le cadre de discussions de groupe sur les conditions et les processus de prise de décisions en fin de vie. L’analyse des entretiens devrait permettre de dégager les facteurs et indicateurs essentiels pour une prise de décisions satisfaisante dans le suivi et le traitement palliatif par les médecins de famille.

 

 

 

Informations complémentaires

Compétences

Partenaires

Collaborateurs-trices

Chef-fe(s) de projet