Hes-so Valais
Menu

Devenir local en zone de montagne : diversification, gentrification, cohabitation. Une comparaison Alpes suisses-Pyrénées espagnoles Sociales (FNS: 10001A_172807)

Les transformations actuelles des zones de montagne sont perceptibles à des niveaux visibles comme les constructions immobilières, le paysage, ou l’aménagement du territoire. Toutefois, les nouvelles formes d’altérités sociales et culturelles qui recomposent aujourd’hui les populations montagnardes sont communément négligées.

L’enquête de terrain, menée sur deux sites en Valais (Entremont et Zermatt) et deux sites en Espagne (Val d’Aran et Basse-Cerdagne), a pour objectif de révéler comment différents sujets peuvent négocier leur identité en tant que « local » historique, aussi bien que sujet mondial, mobile et voyageur. A partir de quatre situations ethnographiques en zone de montagne, il s’agit de questionner les pratiques sociales qui façonnent quotidiennement ces lieux et leurs habitant⋅e⋅s. Comment plusieurs catégories de résidents ( internationaux, nationaux, locaux, fixes, temporaires et multilocaux) – entrent en relation, pratiquent et produisent le lieu ? En retour, comment le lieu agit-il sur leurs relations ?

Ce projet inscrit la production de la localité, comprise comme une propriété phénoménologique de la vie sociale, dans le cadre d’une dialectique de relations et d’innovations culturelles, de (re)production sociale entre le local et le global. L’approche anthropologique comparative et multi-située permet de rendre compte des pratiques concrètes de construction et reproduction du local dans les Alpes suisses et les Pyrénées espagnoles et ainsi repérer des tendances à plus grande échelle, notamment européenne.

Informations complémentaires

Domaine(s) d'activité

Partenaires

Collaborateurs-trices

Chef-fe(s) de projet

Liens