Hes-so Valais
Menu
12-07-2017

Retour sur le premier Symposium Seniors

« Retour
Retour sur le premier Symposium Seniors
Retour sur le premier Symposium Seniors

Le 6 juillet dernier s’est tenu le premier Symposium Seniors destiné à débattre des enjeux de la prévention des chutes pour la qualité de vie des personnes âgées. Organisée à Sierre par la Haute Ecole de Santé en collaboration avec Promotion Santé Valais, cette journée a accueilli plus de 140 professionnels de la santé, rejoints durant l’après-midi par le grand public.

L’objectif de cette rencontre était d’offrir au réseau socio-sanitaire de Suisse romande un espace de formation continue, d’échange de pratiques et de mises à niveau des connaissances sur le thème spécifique de la prévention des chutes chez les personnes âgées.

Ce Symposium était organisé dans le cadre du projet de recherche Swiss CHEF Trial mené par une équipe de chercheurs de la Haute Ecole de Santé (Anne-Gabrielle Mittaz-Hager, Roger Hilfiker, Nicolas Mathieu) avec pour thématique centrale : la qualité de vie des seniors. Le projet Swiss CHEF Trial fait partie intégrante du Programme d’Action Cantonal valaisan 2017-2020 élaboré et coordonné par Promotion Santé Valais et qui a pour objectif de « garantir une bonne santé physique et psychique aux personnes âgées, notamment grâce à une alimentation équilibrée, une activité physique régulière et la prévention des chutes » a précisé le Dr. Christian Ambord, médecin cantonal du Valais, lors de son message d’introduction.

Trois ateliers spécifiques CHEF et quatre ateliers destinés aux professionnels en lien avec les seniors le matin, 7 conférences dont celle du Prof. émérite Christophe Büla, Chef du service de gériatrie et réadaptation au CHUV,  et une table ronde publique l’après-midi ont permis aux organisateurs de décortiquer la prévention des chutes chez les seniors. Pour le Dr. Jean-Jacques Volken, rhumatologue à Sierre : « La cause principale des fractures est la chute. Prévenir ces chutes, c’est diminuer la morbidité et la mortalité des seniors fragiles et améliorer leur qualité de vie ». Outre le déclin physique, l’état psychique des patients doit également être pris en compte, selon le Prof. Claude-Alexandre Fournier, responsable de l’institut Santé de la HES-SO Valais-Wallis : « La prévention des chutes intervient sur les aspects psychosociaux de la personne âgée en agissant sur la peur de chuter, sur la confiance en soi et sur l’accessibilité du monde environnant. Il y a l’enjeu d’être au monde et celui de pouvoir rester dans son monde, à domicile ».

Il s’agit donc d’appréhender la prévention des chutes de manière globale et d’agir autant sur l’exercice physique que sur le mental du patient afin qu’il préserve une certaine assurance dans ses mouvements. Madame Anne-Gabrielle Mittaz Hager, Professeure auprès de la filière Physiothérapie de conclure : «  Les mesures pour prévenir les chutes et améliorer la qualité de vie doivent être interdisciplinaires dès l’identification des personnes à risque pour les mesures à entreprendre. L’interdisciplinarité est la clé de la réussite pour une prise en charge globale et la clé de voute du projet de recherche Swiss CHEF Trial. » Le témoignage d’une participante à l’étude l’a démontré : ses enfants, sa nièce, la physiothérapeute et l’auxiliaire de vie l’ont encouragée et stimulée à pratiquer ses exercices. Elle n’est plus tombée et a retrouvé sa mobilité, son équilibre et l’envie de continuer à vivre.        

Le succès remporté par l’événement promet d’ores et déjà une seconde édition du Symposium Seniors, agendée au jeudi 7 juin 2018. Plus d’informations sur www.hevs.ch/symposium-seniors.