Retour à la page précédente
Image

Aujourd’hui les personnes amputées qui recourent à des prothèses le font principalement pour des raisons esthétiques. L’acceptation d’un membre robotisé et son utilisation restent difficiles pour les patients. Le projet MEGANE PRO, porté par l’institut Informatique de gestion, vise à mieux comprendre les effets neurologiques et neurocognitifs de l'amputation sur les personnes et à améliorer les possibilités de contrôle des prothèses robotiques par des sujets amputés à la main.


Plus d’infos : www.hevs.ch/meganpro