Hes-so Valais
Menu
25-07-2017

Projet e-Rés@mont

« Retour
Projet e-Rés@mont
Projet e-Rés@mont

La télémédecine au service des régions de montagne

Les instituts Informatique de gestion (IIG) et Entrepreneuriat & Management (IEM) de la HES-SO Valais-Wallis collaborent au projet e-Rés@mont sur la sécurité sanitaire dans les régions de montagne. Financé par le canton du Valais, la Confédération et le programme Interreg Italie-France ALCOTRA, e-Rés@mont vise la mise en place de services sanitaires de proximité pour la population, les touristes et professionnels de la montagne, basés sur les technologies de la télémédecine et de la téléconsultation. L’IIG et l’IEM développent une application mobile pour aider les personnes souffrant du mal aigu des montagnes.

Contexte

Les régions de montagnes rencontrent des difficultés à assurer des services socio-sanitaires souvent centralisés dans les agglomérations. En parallèle, les activités de montagne comme la randonnée et le ski-alpinisme se démocratisent, et attirent une population parfois mal préparée. En cas de problème de santé lors d’une course en montagne ou un séjour en cabane, l’alpiniste peut être sujet à une maladie d’altitude. Ces maladies sont méconnues et leur évaluation difficile. Un conseil médical avisé à distance permet de préciser la gravité, le diagnostic et de conseiller sur les mesures à prendre rapidement. Les dernières technologies permettent de faire face à ce défi en proposant des services de télémédecine aux populations des régions enclavées. 

Six partenaires en réseau

L’objectif de e-Rés@mont est de favoriser le développement de services socio-sanitaires afin de lutter contre le dépeuplement des territoires ruraux et de montagne, et de renforcer en corollaire l'attractivité des vallées isolées auprès des touristes. Financé par le programme Interreg ALCOTRA, le projet rassemble six partenaires de Suisse, de France et d’Italie, faisant partie du réseau Résamont (Réseau de médecine de montagne autour du Mont Blanc) actif dans la recherche sur la médecine de montagne et dans le développement et la fourniture de services sanitaires innovants. Pathologie souvent sous-estimée bien que de plus en plus répandue en raison de l’accès facilité pour tous à la montagne, le mal aigu des montagnes est un axe prioritaire du projet.

Une application pour aider les personnes souffrant du mal des montagnes

La mission des deux instituts valaisans est notamment de développer, en collaboration avec les partenaires, une application mobile grand public au service de la population à risque en montagne. Objectif : pouvoir accéder en tout temps et sans connexion internet à un contenu informatif sur le mal des montagnes, à des questionnaires d’évaluation de santé ainsi que toute information de contact d’urgence liée au pays dans lequel se trouve l’utilisateur. Les chercheurs, accompagnés des médecins du GRIMM (Groupement d’Intervention Médicale en Montagne), prévoient également d’équiper plusieurs cabanes de montagne avec des tablettes contenant l’application. Les gardiens seront alors formés à l’outil afin de pouvoir tester le service de téléconsultation SOS-MAM. Démarré en juillet 2016, le projet se terminera en janvier 2018.