Hes-so Valais
Menu

Green-T - 2008-2010 - RCSO

Green-T - 2008-2010 - RCSO

Analyse et proposition d'architectures IT pour l'identification et la traçabilité de produits sur téléphones mobiles. Mise en place d'un prototype - bilan écologique des eaux minérales. 

Ce projet RCSO Green Traceability (Green-T) se décline en trois objectifs principaux:

  1. Analyser et comparer les solutions et architectures applicatives pour l'identification automatique d'un produit de consommation et pour la traçabilité écologique. Identifier les différentes contraintes matérielles et logicielles.
  2. En fonction des résultats obtenus en 1, analyser et proposer des solutions IT robustes, évolutives et peu coûteuses permettant la mise en place d’un service grand public.
  3. Implémenter un prototype pour la traçabilité des eaux minérales et présentation d’un bilan écologique au consommateur final. 

La question qui est adressée dans ce projet est la suivante : est-il possible, avec les performances actuelles des systèmes d’information, d’étendre les analyses écologiques à des produits de grande consommation, typiquement des produits alimentaires ? Une deuxième question corollaire à la première est liée à un aspect pratique et pourtant essentiel du projet : peut-on fournir ces informations au consommateur sur son lieu d’achat, à travers son téléphone mobile, au moment où il doit faire un choix parmi plusieurs produits ?

D’un point de vue technologique, l’arrivée à maturité des méthodes d’identification automatique d’objet, l’enrichissement constant des technologies web et la croissance continue des équipements mobiles nous font croire qu’il sera possible de répondre positivement à ces deux questions, et cela dans un avenir proche.

L’enjeu social de ce projet est particulièrement important car il s’agit de permettre au consommateur de faire des choix avertis et de devenir en quelque sorte un consom-acteur. Du côté producteur, l’enjeu est également d’importance car des modes de production qui respectent l'environnement et la qualité seront automatiquement encouragés par une plus grande transparence des bilans écologiques. Les aspects consommation d’énergie deviennent par ailleurs des arguments commerciaux que les producteurs mettent de plus en plus en avance.