Hes-so Valais
Menu

Les TICs dans la lutte contre la pauvreté

Comment est-ce que l’utilisation de technologies d’information et de communication (TICs), avant tout les téléphones portables et internet, favorisent l’accès aux ressources économiques et pédagogiques au Ghana et à la République de Maurice? Comment l’utilisation des TICs peut contribuer à la réduction de la pauvreté et au développement ? Ce sont les questions de recherche de base auxquelles un partenariat de recherche du Ghana, de Maurice et de la Suisse cherche à répondre. La recherche se base sur l’approche des capabilités (Sen, 1999) que Banerjee & Duflo (2012) ont adapté pour le champ de la pauvreté dans leur livre "Poor Economics". Ils expliquent que des personnes considérées comme pauvres ne disposent souvent pas des informations pertinentes. Le champ d’investigation et de recherche au Ghana est le programme Livelihood Empowerment Against Poverty (LEAP). A Maurice c’est le projet national de logement social de La Valette. Dans le programme LEAP, les téléphones portables sont testés et ils jouent un rôle de plus en plus important. A Maurice, des solutions TICs plus englobant comme l’introduction du e-government sont en discussion. Les deux approches technologiques font parties des TICs qui sont – brièvement définies – des technologies servant à récolter, à traiter, à distribuer des informations et qui peuvent soutenir la communication orientée par différents objectifs (Batchelor & Scott, 2005, Kleine, 2013).

Durant les trois étapes planifiées chaque équipe développe une méthodologie avec différentes techniques appropriées permettant la comparaison et l’échange dans le cadre du partenariat de la recherche pour :

1) Créer dans l’équipe du Ghana, de Maurice et de la Suisse un cadre conceptuel commun pour l’analyse des rôles et des significations que les TICs ont dans les pratiques et les projets sociaux; 2) Acquérir une compréhension claire à travers l’enquête dans les communautés et ménages de comment les bénéficiaires utilisent les TICs et savoir quelles sont les répercussions sur les potentialités des bénéficiaires, leurs modes de vie et leurs chances de quitter la situation de pauvreté; 3) Etudier à partir des pratiques confirmées le développement et l’utilisation de solutions de technologies d’informatique et de communication pour savoir comment elles peuvent être appliquées dans les projets choisis.

Informations complémentaires

general.centre_competences

Partenaires

Collaborateurs-trices

Chef-fe(s) de projet

Liens