Hes-so Valais
Menu

GRS-FEE

Constellation de trois satellites LISA

C’est la célèbre théorie générale de la relativité d’Albert Einstein qui a prédit des ondes de gravitation. Leur interaction avec des masses est si faible qu’une preuve directe de leur existence manque toujours. L’observation des traces des origines de l’Univers gagnerait énormément à pouvoir détecter des ondes de gravitation pour étudier le passé à des instants où aucune lumière ne nous parvient. De plus, elles nous en apprendraient certainement davantage sur les trous noirs.

En physique fondamentale, la recherche des ondes de gravitation s’est transformée aujourd’hui en un challenge d’ingénierie de pointe qui cherche à réaliser une antenne de gravitation dans l’espace : c’est le projet LISA coordonné par l’ESA. Dans le cadre de la contribution suisse à ce projet, la HES-SO Valais-Wallis conçoit, évalue et teste des modules électroniques destinés à la mesure en 6 degrés de liberté de la position et de l’attitude d’un corps épreuve qui détecte des ondes de gravité. La mesure est basée sur la variation différentielle de capacité. Elle réalise une résolution du nanomètre dans une plage fréquentielle allant du Hz à 0.1mHz. Parallèlement, les électrodes en face du corps épreuve servent aussi à une actuation électrostatique, en leur appliquant des tensions jusqu’à 100Veff.


Banc d'essai d'un module de mesure et d'actuation

Zusätzliche Informationen

Bereich(e)

Partner

Mitarbeitende

Kontakt

Medien