Retour à la page précédente
Crétin des alpes, Viviane Cretton

Histoires et figures de la «race alpine» en Valais

Loin d’avoir été isolée des «grandes théories raciales» qui apparaissent au XIXe siècle, la Suisse y a contribué. A la fin du XIXe siècle, par exemple, une étude «scientifique» réalisée en Valais par un zoologiste genevois conclut que «Le Bas-Valais est habité par une race très brachycéphale et de taille au-dessous de la moyenne». Sur la base de sources historiques (récits de voyageurs, parfois voyageuses, écrivain·e·s et scientifiques), ce chapitre exemplifie le paradigme de la «race alpine» tel qu’il s’est incarné en Valais durant plusieurs siècles: une «race» tantôt saine, pure, guerrière et de stature plus grande sur les hauteurs et une «race» parfois crétine, sale, contemplative et de plus petite taille en bas. Des crétins des Alpes aux brachycéphales en passant par le Peuple du Valais, l’idée de «race» montagnarde en Valais varie selon les qualités associées au topos, à l’air, au climat, à l’altitude, à la température, à l’eau, mais aussi au caractère ou à l’entremise de l’activité économique.Ce chapitre révèle que le paradigme de «la race» n’a pas seulement modelé une vision du monde en Europe et dans les colonies lointaines. Il a aussi contribué à façonner des sociétés non-colonisées, proches de chez nous, dans les montagnes suisses.

************************************************************
Chapitre de l’ouvrage Un/Doing Race – Racialisation en Suisse, accessible en open access, rédigé par Viviane Cretton: Histoires et figures de la «race alpine» en Valais. Dans Pinto, Jovita dos Santos, Ohene-Nyako Pamela, Pétrémont, Mélanie-Evely, Lavanchy, Anne, Lüthi, Barbara, Purtschert, Patricia, Skenderovic, Damir (eds), 2022. Un/Doing Race. Racialisation en Suisse. Zurich et Genève: Éditions Seismo SA, pp. 241-256.

************************************************************

A propos de l'auteure:
Viviane Cretton est anthropologue, professeure à la HES-SO Valais Wallis et co-responsable du Centre de Compétences «Territoire, Diversité, Migration» de l’Institut de Recherche en Travail social à Sierre.