Retour à la page précédente
ISPB 2022

La 18e édition du Symposium international sur les biopolymères (ISBP), organisée par la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) et l'Université de Stuttgart s’est déroulée à Sion sur le Campus Energypolis du 13 au 16 septembre. La manifestation a attiré plus de 160 chercheurs, experts de l'industrie et start-ups du monde entier pour partager leurs connaissances et les dernières innovations et découvertes dans le domaine des bioplastiques.

L’ISBP2022 a mis en avant des axes de recherche actuels sur des biopolymères c’est-à-dire des polymères issus de la biomasse et/ou biodégradables. Parmi quelques-uns des plus répandus on peut citer par exemple les polyhydroxyalcanoates (PHA), la cellulose, l’amidon et autres polysaccharides, utilisés notamment par de nombreux secteurs de l’industrie comme la médecine, la cosmétique, l’emballage ou encore l’agroalimentaire. Ces dernières années, des milliards de dollars ont été investis dans le développement et la mise en place de solutions pour produire en grandes quantités ces matériaux PHA naturels à l'échelle industrielle, misant énormément sur leur biodégradabilité, considérée comme un avantage.

Au programme de ces quatre jours, plus de 95 conférences pour parler de biosynthèse, d’innovation dans la technologie de la fermentation, de l’utilisation des biopolymères dans l'administration des médicaments, dans les cosmétiques, dans l’emballages et les textiles durables, ainsi que de biodégradation et de recyclage des biopolymères.

Pour le Professeur Manfred Zinn de la Haute Ecole d’Ingénierie à Sion et organisateur de l’événement le bilan est très positif. « Des participants de 29 nations ont pu échanger et prendre connaissance des derniers développements importants pour le futur des biopolymères, comme par exemple l’utilisation des déchets, tels que le CO2, pour leur production. Durant ce symposium, il a été démontré qu’il y a de nombreuses possibilités de modifier les propriétés de ces polymères, ce qui permet de déterminer leur élasticité et leur solidité, et qui ouvre de nouvelles fenêtres d’application, et ça c'est quelque chose de nouveau.»

Ce symposium, qui est une référence dans le domaine, se déroule tous les deux ans depuis sa création à Toronto en 1988. Les chercheurs se retrouveront lors du prochain symposium qui aura lieu en Malaisie en 2024.

Zinn Manfred
Contact:
Professeur·e HES, Prof. Dr. Manfred Zinn